Carnet de route

Week-end Gsang

Le 07/02/2015 par FRITSCH Marcel

7 et 8 février 2015


Gsang            petit Tibet alsacien


Croyez-moi, ce n’est pas un hasard si Marcel F a choisi ce lieu  pour qu’à la nuit venue nous y déposions nos raquettes, nous y apaisions notre faim et y confions nos rêves jusqu’au  lendemain…


« La marche, on a rien trouvé de mieux pour aller plus lentement…il n’y a qu’une performance qui compte : l’intensité du ciel, l’éclat des paysages. »

 « Le bonheur qu’il y a à marcher dans le froid, c’est aussi pour avoir le sentiment de ce petit feu brûlant dans la poitrine.
La première énergie qu’on sent en marchant, c’est la sienne, celle de son corps en mouvement, un rayonnement continu et sensible…
C’est ensuite l’inépuisable force de la Terre, parce qu’elle est la Mère originaire, la nourricière, mais aussi parce qu’elle renferme en son sein tous les ancêtres morts…,
Ce sont enfin les paysages : ils appellent, ils mettent en demeure le marcheur, il est chez lui et les collines, les couleurs, les arbres le soutiennent.»


Nous étions 12 à cheminer, à papoter et à se taire… partant de Rimbach, passant à Basse Bers,  Sternsee, col des Perches, Rimbachkopf, suivant la crête jusqu'à Belacker, Vogelstein, pour arriver au Gsang à la loupiotte en ayant laissé chanter en nous ces noms de lieux,   gouté les diverses lumières de cette journée haute en couleurs, apprécié les sonorités sous nos pieds de chaque texture de neige différente, divaguant sur la page blanche ou approfondissant  le tracé, à la queue leu leu, nous avons écrit un message éphémère, peut-être :


གསང་བའི་སྙིང་པོ་དེ་ཁོ་ན་ཉིད་ངེས་པ
Gsang  ba'i snying  po de  kho na  nyid nges  pa


« Il y a secret parce que l’enseignement des tantra renvoie à une réalité qui ne saurait s’y inscrire qu’en creux, une réalité cachée parce que profonde, essentielle.
Il y a secret ou formulations énigmatiques, pour introduire les autres au caractère contingent des représentations conventionnelles et les conduire à délaisser leur attachement au langage littéral et à l’illusion réaliste du monde phénoménal. »

« La marche permet ces moments de solitude partagée. Parce que la solitude aussi se partage, comme le pain, comme le jour. »


Et le lendemain  quittant le Gsang, vers Thannerhuebel, sans prendre la perche que nous tendait le téléski ! Rossberg, Belacker puis descente sur Rimbach, journée ciselée en noir et blanc, gsang des oiseaux : sitelles, mésanges, troglodyte mignon, et chamois joignent leur présence à notre compagnie.
Merci à chacun de vous pour ce moment partagé, particulièrement à notre guide !
(extraits de textes glanés chez F. Gros notamment)
AK

 







CLUB ALPIN FRANCAIS COLMAR MOYENNE ALSACE
MAISON DES ASSOCIATIONS
6 ROUTE D INGERSHEIM
68000  COLMAR
Contactez-nous
Tél. 06.42.07.21.59
Permanences :
jeudi 18:30-20:00 Salle 208 au 2e étage Bâtiment C
Agenda